Élénor

Par Catherine Chiasson, libraire passionnée et livrovore
 
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
En quelques mots…
Accompagnez Élénor dans son doux voyage au pays des rêves. Une aventure onirique où les possibilités ne se heurtent à aucune frontière.

Élénor est beaucoup trop curieuse pour aimer se reposer. Quand vient le soir, il lui est difficile de trouver le sommeil. Et bien que sa mère trouve mille-et-une raisons pour l’encourager à dormir, rien n’y fait. Sauf peut-être ce soir, quand cette dernière lui confie l’existence du pays des rêves. Un lieu qui s’explore à condition de fermer les yeux. Si la jeune fille n’y croit d’abord pas, elle se laissera guider par une mystérieuse créature dans un endroit où chaque endroit sera tantôt apaisant, tantôt effrayant, mais toujours aussi féérique.

Entrer dans l’univers d’Élénor, c’est accepter de se faire prendre la main par le curieux Machin pour partir à l’aventure sur les traces de l’imaginaire. Cet album, qui se raconte aussi bien qu’il se lit de manière autonome, encouragera les lecteurs dès 6 ans à trouver dans le sommeil beaucoup plus de merveilleux qu’ils n’y pensent.

L’avis de Catherine

Les premiers pas de l’auteure et illustratrice Odette Barberousse en littérature pour la jeunesse en sont de géants. Déjà par sa facture visuelle, son album Élénor accroche le regard. Les illustrations à couper le souffle font rêver par ce qu’elles offrent de diversité. Les traits aux crayons de bois sont impressionnants et donneront certainement envie aux lecteurs de créer autant de mouvements dans leurs propres rêves.

Le récit accompagne avec douceur et mystère ce monde fantasmagorique. Un peu comme un carnet de voyage, il permet au lecteur de visiter la multitude des possibilités qui découlent du repos. Il donne le courage de transformer les cauchemars, la curiosité pour explorer des paysages fabuleux et la confiance de se laisser glisser dans cet état avec lequel la lutte se répète souvent chaque soir.

De par sa fin ouverte, parions qu’Élénor habitera longtemps le lecteur et suscitera de nombreuses discussions et interprétations. Ne reste qu’à espérer découvrir bientôt ce que le talent et l’imagination d’Odette Barberousse nous réserve. 

Merci à m. ed. pour le service de presse !

Billet publié le 26 octobre 2020.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Élénor
Odette Barberousse
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Élénor
Odette Barberousse