Aloha, Hola, et Salut de Caroline

Par Marie Germain, Enseignante passionnée de littérature jeunesse et créatrice de grands lecteurs
 
●●●○○
Marie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●○○
Marie a apprécié ce livre
En quelques mots…
« Mahalo, papa et maman, y hasta Espana ! »

On ne s’ennuie jamais avec Caroline! Partez avec elle à la découverte d’Hawaii, de Séville et de Nice et revenez les valises pleines de souvenirs. Bon voyage!

Aloha, Hola et Salut de Caroline est divisé en trois parties qui correspondent à trois voyages faits ou qui seront vécus par Caroline et sa famille. Tout au long du livre, vous aurez la chance de découvrir en détails le pays visité avec sa culture, sa gastronomie, sa particularité. Caroline y joue un rôle de jeune fille qui questionne sans arrêt pour en savoir plus! Pour 9 ans et +.

L’avis de Marie

Ce roman n’a pas de déclencheur précis qui rattache l’histoire d’un bout à l’autre. On a plutôt l’impression de se retrouver dans un guide de voyage animé dans lequel Caroline et sa famille déploient tout leur savoir sur l’endroit visité. C’est un peu soulant par moments, puisque je n’arrivais plus à suivre ce qui se passait dans la vie de Caroline alors queles informations concernant l’Espagne, Paris ou Hawaii envahissent le livre. On ne s’y retrouve plus entre la naissance de sa petite sœur, la fête organisée pour leur départ à Paris et la rencontre du cousin de Caroline. Ces évènements auraient pu être exploités davantage, on n’a malheureusement l’impression qu’ils sont sans importance.

Les dialogues non plus ne me semblent pas naturels. Dans l’ensemble, ce ne sont que des questions-réponses sur l’endroit du voyage en question. Tout ce qui concerne l’attente de l’arrivée du nouveau bébé par exemple, ou encore de la préparation de la fête « luau » sont vite balayés par le discours presque littéraire entre les parents de Caroline et cette dernière. Ce qu’on ressent alors n’est pas la vie de famille, mais le désir d’informer. On n’y ressent pas la vie de famille. On y ressent plutôt le désir d’informer.

L’idée de parler en détails d’une région du monde est intéressante, certes. J’aime bien ces romans qui racontent la vie de tous les jours d’un personnage mais qui, parallèlement, offre à leurs lecteurs l’opportunité d’en savoir plus sur un sujet particulier, comme Juliette de Rose-Line Brasset. Tout est une question d’équilibre pour ne pas perdre l’intérêt.

Avec l’énergie considérable qu’elle a utilisé pour offrir à son public toutes ces informations, Rosemary Doyle aurait pu, à mon sens, écrire trois superbes romans au lieu d’un seul. On aurait ainsi pu suivre Caroline dans son voyage comme dans sa vie de jeune fille avec plus de paix et en y emmagasinant des renseignements riches pour nos propres aventures.  

Merci aux éditions L'Interligne pour le service de presse!

Billet publié le 13 avril 2020.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Aloha, Hola, et Salut de Caroline
Rosemary Doyle
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Aloha, Hola, et Salut de Caroline
Rosemary Doyle