Les mannequins maléfiques

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
En quelques mots…
Et si les mannequins des centres commerciaux reprenaient vie une fois la nuit tombée ? Et si leurs intentions n'étaient pas que pacifiques ?...

Privée d’écran pour une raison idiote, Charlotte décide de se sauver au centre commercial avec la tablette de sa mère pour pouvoir rejoindre ses amis en ligne sur Fortress. Mais son jeu vidéo la captive tellement qu’elle perd toute notion du temps. Et quand elle relève la tête, c’est pour réaliser que le centre commercial s’est vidé et est fermé. Pire, après quelques tentatives, elle s’aperçoit qu’elle est prisonnière. Déjà paniquée, Charlotte n’est pas au bout de ses peines. En effet, les mannequins des magasins se mettent à bouger… et leurs intentions ne sont pas pacifiques. Et si Charlotte subissait un sort semblable à celui de la petite Alice, disparue deux ans auparavant dans le même centre commercial ?

Paru dans la Collection Noire de la courte échelle, qui promet des frissons, Les mannequins maléfiques s’adressent aux lecteurs qui cherchent les émotions fortes. Pierrette Dubé propose en effet une intrigue particulièrement efficace pour susciter la peur et les illustrations de Ninon Pelletier ne font qu’ajouter à l’ambiance. À lire dès 9 ans !

L’avis de Sophie

Ce « deux lunes » de la Collection Noire de la Courte échelle est diablement efficace ! Le décor du centre commercial imaginé par Pierrette Dubé prend en effet un tout autre aspect à la nuit tombée, et la tension monte au fil des pages, alors que Charlotte voit les mannequins prendre vie et faire d’elle sa proie, la menaçant d’une transformation pour le moins extrême. Le genre de transformation qui la ferait disparaitre pour de bon…

Ayant construit son récit avec intelligence, Pierrette Dubé a soigné les détails, ajoutant aussi une vieille histoire concernant la disparition d’une autre fillette dans les mêmes circonstances, ce qui vient augmenter le trouble de Charlotte... et du lecteur. Je vous assure : vous ne verrez plus jamais un centre commercial de la même façon et il est impossible de lâcher ce livre avant d’en découvrir la fin !  

Merci à la Courte échelle pour le service de presse !

Billet publié le 17 mars 2020.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Les mannequins maléfiques
Pierrette Dubé
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Oiseaux de malheur
Oiseaux de malheur
Tu n'as rien à craindre des cimetières
Tu n'as rien à craindre des cimetières
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Les mannequins maléfiques
Pierrette Dubé