Adèle et compagnie tome 1 – Portrait de famille

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
En quelques mots…
Adèle a toujours cru qu'elle était l'enfant unique de ses parents, morts quand elle était toute petite. Mais si ce n'était pas le cas ?

La timide et artistique Adèle a grandi avec sa tante Audréa et leur chat, Léopold. Elle sait que ses parents sont morts dans un accident, mais elle pense qu’elle est orpheline… du moins jusqu’à ce qu’une amie lui montre son quasi-sosie parfait sur Instagram. Qui est cette fille qui lui ressemble trait pour trait ? Bien déterminée à découvrir quel secret sa tante lui aurait caché, Adèle se rend bientôt compte qu’elle n’a pas seulement une sœur… mais bien trois !

Sophie Rondeau commence une nouvelle série avec ce premier tome qui met en scène Adèle, une jeune fille dégourdie et passionnée par le dessin qui est aussi dyslexique et dysorthographique. À travers sa découverte de sa famille, on explore aussi ici son quotidien, notamment à l’école. Pour tous les lecteurs, dès 9 ans.

L’avis de Sophie

C’est pour sa fille, aussi dyslexique et dysorthographique, que Sophie Rondeau a voulu écrire ce livre, cette série. Cette caractéristique d’Adèle est donc mise en avant à plusieurs reprises, surtout pour montrer que même si c’est difficile et que ça rend le parcours scolaire plus ardu, la jeune fille est néanmoins brillante, débrouillarde et qu’elle fait des efforts au quotidien pour surmonter ses difficultés. Et c’est chouette de lire ce genre de personnage en lequel plusieurs lecteurs pourront se reconnaitre. Par ailleurs, cette caractéristique ne définit pas totalement la préadolescente ! Il est aussi question de sa relation avec sa tante, de sa timidité, de son amitié avec Tom et… de sa famille ! En effet, apprendre qu’on a trois sœurs du jour au lendemain, ça change une vie ! Et Sophie Rondeau raconte avec beaucoup de délicatesse les retrouvailles des quatre sœurs et leur besoin de se rapprocher après tant d’années d’éloignement (si ça peut sembler surprenant qu’elles n’aient eu connaissance d’aucune autre, les raisons données dans le récit sont crédibles). C’est un premier tome et il y a beaucoup de personnages si bien que parfois ça va un peu vite et que certains caractères, notamment chez les adultes, sont esquissés de façon caricaturale, mais en général c’est une lecture sympathique et la fin du roman laisse entendre une suite pour le moins intéressante. À suivre !  

Merci aux éditions Hurtubise pour le service de presse !

Billet publié le 16 mars 2020.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Adèle et compagnie tome 1 – Portrait de famille
Sophie Rondeau
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Adèle et compagnie tome 1 – Portrait de famille
Sophie Rondeau