L'école des massacreurs de dragons tome 1 – Le nouvel élève

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : École des massacreurs de dragons (L') – Le nouvel élève
  • Auteur : Kate McMullan
  • Illustrateur : Bill Basso
  • ISBN : 9782075097178
  • Éditeur : Gallimard
  • Année de publication : 2018
  • Nombre de pages : 72 pages
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✓ Disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 8 ans et plus
  • Genres : Aventure,
  • Mots-clés : Dragon, Famille, Ruse, Intelligence, Entraide,
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
En quelques mots…
Faut-il être capable de faire mal aux être vivants pour devenir un massacreur de dragons ? Voilà une question au centre de ce récit qui mêle bravoure et rigolade !

Wiglaf « ne pouvait pas supporter de voir souffrir une créature, quelle qu’elle soit » et il est la risée de ses frères. Mais un ménestrel de passage lui lit les lignes de la main et lui prédit un avenir extraordinaire. Qu’est-ce que cela pourrait-il bien être ? C’est en voyant l’annonce de l’École des massacreurs de dragons (EDM) que Wilgraf a son illumination. Voilà qui serait bien un destin hors de l’ordinaire ! Et puisque ses parents refusent de payer, le garçon utilise son ingéniosité (et ses facultés de laveur de vaisselle) pour être admis dans la prestigieuse école. Mais bon, y être élève ne fait pas de lui un héros. Encore faut-il qu’il arrive à attaquer un dragon… !

Avec ce récit riche en rebondissements, Kate McMullan démontre qu’il est parfois possible de devenir un héros sans verser de sang. Accessible aux bons lecteurs dès 8 ans, ce récit plaira aux amateurs d’aventures et de dragons !

L’avis de Sophie

Je me suis beaucoup amusée avec ce récit qui malmène de nombreux préjugés et donne la parole à des antihéros intéressants (d’ailleurs, malgré les apparences, ce n’est pas qu’une histoire de « garçons »…). Entrecoupant son aventure de blagues (pas toujours hilarantes, mais amusantes), de clins d’œil à d’autres romans et d’idées farfelues (comme le cochon de Wiglaf qui obtient la parole… et ne parvient qu’à parler « le latin de cuisine »), l’autrice montre un héroïsme différent, davantage porté par la réflexion (et la chance) que les muscles. En accompagnement au texte, les illustrations en noir et blanc de Bill Basso mettent l’emphase sur les expressions et dynamisent l’expérience de lecture. Bref, si L’école des massacreurs de dragons ne révolutionne pas le genre, on s’amuse drôlement tout au long du roman, assez pour avoir envie de découvrir la suite. Et ça tombe bien, les tomes 2 et 3 sont déjà parus !  


Billet publié le 16 octobre 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'école des massacreurs de dragons tome 1 – Le nouvel élève
Kate McMullan
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'école des massacreurs de dragons tome 1 – Le nouvel élève
Kate McMullan