Simone sous les ronces

Par Marie-Andrée Arsenault, princesse moderne, rêveuse accomplie
 
●●●●●
Marie-Andrée a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●●
Marie-Andrée a adoré ce livre
En quelques mots…
Pas facile de se battre contre des plantes maléfiques. Surtout quand on est seul à les ressentir. C’est pourtant ce que Simone vit chaque jour… comme bien d’autres probablement! Et si ses mots nous aidaient tous et toutes un peu… à mettre un baume sur nos maux?

Simone aurait tout pour être heureuse… si ce n’était pas des ronces qui l’habitent, des plantes piquantes qui grandissent très vite à l’intérieur en même temps que ses peurs. Avec l’aide de Solange, son enseignante, la petite domptera doucement sa forêt grimpante en apprenant à partager ses inquiétude pour mieux les apprivoiser.

Cet album présentant avec ingéniosité la thématique sensible de l’anxiété rejoindra les enfants touchés par cette difficulté ainsi que les parents et éducateurs souhaitant aborder le sujet avec un outil simple et concret. Un formidable titre à ajouter aux livres à présenter à la maison comme en classe, notamment dans le cadre du cours d’éthique et culture religieuse.

L’avis de Marie-Andrée

La littérature, on ne le répétera jamais assez, a un pouvoir salvateur inespéré. Or, pour moi, celle que l’on destine à la jeunesse est encore plus bénéfique et efficace pour les coeurs grâce à sa concision et à ses images. C’est notamment le cas des très beaux albums publiés dans la nécessaire collection « Histoires de vivre » des éditions Fonfon qui aborde la différence sous diverses formes.

Dans le milieu scolaire comme sur la place publique, on a beaucoup parlé de l’anxiété dans la dernière année, mais en s’adressant très peu aux enfants. Simone sous les ronces ouvre la porte, je l’espère, à d’autres histoires-bouées qui permettront à toute une génération d’enfants d’être plus outillés pour faire face à leurs tempêtes. Mention spéciale à la dernière page de l’album qui propose un complément d’informations sur l’anxiété ainsi que quelques activités.

Coup de coeur de la rentrée, Simone sous les ronces plait à tous les niveaux. Les illustrations de Sandra Dumais sont colorées et lumineuses. Elles permettent à la fois un contraste intéressant avec la thématique abordée tout en s’harmonisant avec la leçon de détermination proposée par le livre.

Maude Nepveu-Villeneuve, qui signe ici un premier texte pour la jeunesse, a su choisir des mots et des images qui puisent leur force dans une simplicité qu’on ne peut qu’apprécier et admirer. Puisque je me retiens de citer le livre en entier, je mentionnerai seulement que l’image des ronces envahissant le corps de l’enfant - surtout à l’école - en est un formidable exemple. Mais, contrairement aux princesses ayant bercé notre enfance, Simone n’attendra pas (100 ans!) qu’un prince franchisse sa forêt d’épines pour la sauver ; elle apprendra elle-même à en couper les branches pour mieux continuer d’avancer. Une belle leçon de vie, vous trouvez? On ne saurait pas mieux demander.

Merci aux éditions Fonfon pour le service de presse!  

Billet publié le 12 septembre 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Simone sous les ronces
Maude Nepveu-Villeneuve
●●●●●
Marie-Andrée a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Simone sous les ronces
Maude Nepveu-Villeneuve