La bataille de bouffe

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Bataille de bouffe (La)
  • Auteur : Stéphanie Richard
  • Illustrateur : Julie Fontaine Ferron
  • ISBN : 978-2-7644-3790-2
  • Éditeur : Québec Amérique
  • Année de publication : 2019
  • Nombre de pages : 48 pages
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✗ Pas disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 7 ans et plus
  • Genres : Aventure,
  • Mots-clés : Bataille, Nourriture, Nutrition, Entraide,
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
En quelques mots…
Les Malbouffe décident d'attaquer les Nourritous, comptant sur la surprise pour éliminer tous les fruits et les légumes... mais Bricoli a tout entendu! La bataille aura lieu... et les Malbouffe pourraient bien être surpris!

Décidés à prouver leur grande puissance, les Malbouffes projettent d’attaquer le petit village des Nourritous, dont ils sont exclus. Leur but? Éliminer tous les fruits et légumes frais ! Heureusement, Bricoli le brocoli a tout entendu et peut aviser ses amis. Mais comment peuvent-ils se défendre contre la bande de Gros-Trans alors qu’ils sont beaucoup plus petits? Super patate a une idée!

L’autrice Stéphanie Richard propose une amusante histoire mettant en scène des aliments de la vie quotidienne dans une bataille nutritionnelle. Si les caractères sont gros, les phrases assez courtes et certains mots mis en vedette grâce à la couleur, le vocabulaire utilisé est assez pointu. Pour les lecteurs de 7 ans et plus!

L’avis de Sophie

C’est une idée sympathique que cette bataille entre des aliments que le lecteur connait, mettant d’un côté la malbouffe, avec pizza, hamburger, frites et compagnie, et de l’autre les légumes et fruits, présentés comme plus « frêles », mais qui révéleront un esprit d’équipe qui leur permettra (bien sûr) de vaincre. L’autrice en profite même pour glisser des termes comme « nutriments » et « gras trans » au fil du récit, des mots que les plus jeunes lecteurs pourraient ne pas comprendre, mais qui pourraient éveiller leur curiosité.

Toutefois, le « message » nutritionnel est un peu lourd. Les Malbouffe se font traiter de « huileux » personnages et ne veulent que frire leurs ennemis, alors que les légumes sont présentés comme moins attirants, mais possédant toutes les qualités : entraide, gentillesse, intelligence, etc. On est bien d’accord que c’est meilleur pour la santé, mais ça manque de nuance dans l’ensemble et ça donne un côté exagéré qui teinte le reste du récit et qui se répercute dans les illustrations (sinon amusantes, texturées et colorées) de Julie Fontaine Ferron. Bref, je ne suis pas convaincue même si j’ai eu du plaisir à lire le récit.  


Billet publié le 13 août 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La bataille de bouffe
Stéphanie Richard
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La bataille de bouffe
Stéphanie Richard