Laurent, c'est moi!

Par Marie-Andrée Arsenault, princesse moderne, rêveuse accomplie
 
●●●●○
Marie-Andrée a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Marie-Andrée a aimé ce livre
En quelques mots…
Une sortie au Jardin botanique peut-elle changer le cours d’une existence? Celle de Laurent, oui! Un récit sur l’importance de prendre racine – qu’importe notre nature – dans le jardin sauvage qu’est la vie!

Laurent est différent des autres enfants de sa classe. Est-ce à cause de sa passion pour les chiffres ou encore de son gout pour les noms latins? Et s’il avait seulement autre chose à apporter à ses pairs? C’est ce que ses camarades et lui découvriront lors d’une sortie de fin d’année haute en couleur.

Cet album plaira aux passionnés de la nature et à tous ceux qui, un jour ou l’autre, ouvrent grand leur coeur aux être différents – et combien précieux – qui colorent autrement le monde.

L’avis de Marie-Andrée

L’autisme est un sujet qui me touche tout particulièrement et que je trouve essentiel à aborder dans la littérature jeunesse pour permettre aux enfants de s’ouvrir à la différence, mieux encore : d’en percevoir la richesse. J’étais donc emballée à l’idée de découvrir Laurent, c’est moi!

Cet album est avant tout agréable à feuilleter pour la richesse des illustrations créées par Geneviève Després, à commencer par celle de couverture qui est absolument magnifique. Les illustrations ajoutent en effet une seconde couche de sens au texte, enrichissant par le fait même l’expérience de lecture. Par exemple, en focussant sur les éléments propres à la nature, on permet de bien saisir l’intérêt marqué que leur porte le narrateur. De plus, il est riche de constater que Laurent est le seul personnage en couleur dans chacune des planches. Comme c’est agréable de voir la différence présentée comme un atout plutôt que comme un manque!

Le thème de la nature est lui aussi exploité de façon intéressante, notamment grâce à l’utilisation des noms latins des différentes espèces présentées par Laurent. De plus, les expressions choisies en lien avec la nature telles “rouge comme une pivoine”, “comme un poisson dans l’eau”, “prendre racine” ou “lever les yeux aux ciel” pourraient aussi être exploitées dans le cadre d’une activité de classe.

Un premier bémol est à mon sens lié au nombre et au choix de certains mots. Les pages sont en effet chargées de texte, trop peut-être pour une lecture en grand groupe. Le deuxième bémol touche au fil de l’histoire. Peut-être a-t-on trop mis de l’avant de petites scènes permettant de présenter différentes caractéristiques propres à l’autisme de Laurent sans nécessairement les développer suffisamment ou les relier à l’aventure principale vécue par ce dernier : la sortie au Jardin botanique.

Quoi qu’il en soit, l’histoire de Laurent, tout comme les autres trop rares récits mettant en scène des personnages autistes, se doit d’avoir sa place dans la bibliothèque des enfants. Cet album, de par sa façon de donner une couleur positive à la différence, est essentiel à la sensibilisation et à l’ouverture.

Merci aux éditions Fonfon pour le service de presse!  

Billet publié le 1er août 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Laurent, c'est moi!
Stéphanie Deslauriers
●●●●○
Marie-Andrée a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Laurent, c'est moi!
Stéphanie Deslauriers