L'aventure de Castle Rock

Par Jean-François Tremblay, enseignant et grand lecteur
 
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
En quelques mots…
Au coeur de la nature sauvage de l'Écosse, trois enfants entreprennent une folle aventure. La belle vie! Hum… C'est sans compter sur leur talent pour faire des bêtises!

Alice était une petite fille enjouée. Avant. Maintenant, depuis la mort de sa mère, elle passe son temps à rêvasser, parfois avec son père Barney. Mais comme il est rarement là – Où est-il d'ailleurs? Alice prétend qu'il sera un jour un grand acteur! –, elle se retrouve seule, à lire des romans ou à écrire ses histoires, « exubérantes, tristes, drôles et belles ». Sa tante Patience ne peut le supporter davantage. Pour l'aider à tourner la page et à mettre autant de passion dans sa vie que sur papier, elle l'inscrit à un internat, en plein coeur de la nature écossaise.

« Toutes les histoires ont une fin. C'est triste, mais c'est pour laisser la place à de nouvelles histoires. »

Comment se faire des amis quand on est si taciturne? Le hasard faisant bien les choses, Alice fait d'abord connaissance avec Jesse dans le train qui les mène au nord. Ce n'est pas tous les jours que ces deux-là rencontrent quelqu'un qui leur plait d'emblée! Toutefois, il y aura une humiliante trahison que devra subir Alice, pour un concours des plus loufoques à l'école. Arrive ensuite, au château de l'internat, Fergus, un garçon roux, intelligent, hautain, que Jesse déteste. Alice intrigue le rouquin. Il faut dire que les deux semblent maitriser l'art de faire des bêtises...

« Ici, c'est comme si on était dans un roman. Tout est si grand! Je crois que ça me donne envie de faire des grandes choses, moi aussi. »

Justement! Un jour, Alice et Fergus montent un coup – ou plutôt, une bêtise colossale! – qui coute presque la vie au duo ainsi qu’au directeur, le général Fortescue. Bien mal leur en prit. Pour l'imminent tournoi d'orientation en nature, Fergus, Alice et Jesse devront mettre leur rancune de côté et, malgré des objectifs très différents, former une équipe et affronter ensemble trahisons, déceptions, et même la mort!

L'aventure de Castle Rock est un roman d'aventure en nature, de l'auteure franco-anglaise Natasha Farrant, où l'amitié et la relation père-fille prennent une importante place. Mettant de l'avant des personnages au tournant entre l'enfance et l'adolescence, il s'adresse à un large public jeunesse, mais à des lecteurs possédant un certain niveau de lecture.

L'avis de Jean-François

Les descriptions ont rarement la cote chez les enfants. Je n'en suis plus un, mais, en habitué de la littérature jeunesse, j'ai vite compris qu’avec L'aventure de Castle Rock, je découvrais une auteure au pouvoir d'évocation particulier. Les premières pages du livre décrivent la maison d'enfance d'Alice, la Cerisaie – cette maison a un nom – et les derniers moments que la famille y vit. Il y a quelque chose de magique dans ces premières pages. Une douce mélancolie, où tristesse de partir et mal de vivre côtoient la folie de l'imagination, l'amour entre un père et sa fille, la tendresse d'une tante pour sa nièce. Et on constate surtout l'impuissance d'Alice, prisonnière des souvenirs de sa mère que lui rappelle constamment la Cerisaie, qui ne réussit à s'échapper que par ses histoires fictives qu'elle écrit.

« La maison pleure, dit [Barney]. »

Fin de la Cerisaie.

Départ à reculons.

Un nouvel essai.

En route vers le soleil de minuit d'Écosse, Alice fait rapidement des rencontres marquantes. Il y a Jesse, un pro de l'orientation et de la structure. Ce trait de caractère l'amène à être gentil et réservé – ce qui plait à Alice –, mais aussi parfois à prioriser les règlements aux amis. D'ailleurs, sa propension à respecter l'ordre lui vaut le surnom de Capitaine Poltron. Il y a aussi Fergus, un des garçons les plus intelligents qui soit, mais qui, comme Alice et Jesse, n'arrive pas à s'épanouir. Affligé, Fergus se crée des problèmes et des ennemis. Quand il découvre une Alice qui s'égare par ses bêtises, on comprend mieux pourquoi le garçon commence à s'y intéresser.

Vraiment, ce trio éclectique – qui se révèle, finalement, pas si éclectique! – constitue une grande force du roman. Ce mélange amène de fortes situations de tensions dans lesquelles leur amitié naissante s'écrasera ou rebondira. Si les autres enfants n'occupent qu'une place de figurants dans le récit, plusieurs adultes tiennent un rôle secondaire d'importance. En premier lieu vient le directeur de l'école, le général Fortescue. Cette imposante figure guide les enfants avec autant de sagesse que d'extravagance.

Bien que le roman s'axe surtout sur Alice qui se cherche et sur les bizarreries du trio dans l'aventure, il y a aussi Barney qui sert de fil conducteur au récit. Alice l'aime et a peur de le perdre aussi, mais on sent, de plus en plus, qu'il y a quelque chose qui cloche profondément avec lui. Prise entre l'envie de revoir son père et la crainte d'une autre déception – trop souvent Barney lui a menti, l'a oubliée à l'école ou ne s'est pas pointé à ses rendez-vous –, l'adolescente en devenir décide malgré tout de trahir une nouvelle fois ses amis et de mener l'équipe, en plein défi d'orientation, sur une ile perdue pour un étrange rendez-vous avec lui. C'est ce faisant que l'aventure atteindra son comble et où la mort les frôlera à quelques reprises!

« Il n'y a pas que la peur et les défis dans la vie. Parfois, la simple beauté du monde vous coupe le souffle. »

Somme toute, malgré leur force, ce ne sont pas les péripéties qui m'ont marqué le plus du roman. L'aventure de Castle Rock se révèle être, du début à la fin, un véritable hymne à la beauté et la force de l'enfance et de la nature, à travers lequel l'auteure y parsème de riches et colorées réflexions. Franchement, il s'agit d'une de mes belles lectures de l'année. À lire!

Merci à Gallimard pour le roman!  

Billet publié le 5 mai 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

L'aventure de Castle Rock
Natasha Farrant
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Maison des merveilles (La)
Maison des merveilles (La)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
L'aventure de Castle Rock
Natasha Farrant