Mon coeur après la pluie

Par Nicholas Aumais, Grand lecteur, passionné et spécialiste de littérature jeunesse
 
●●●●○
Nicholas a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Mon coeur après la pluie
  • Auteur : Pierre Labrie
  • Illustrateur : Mika
  • ISBN : 9782896074389
  • Éditeur : Soulières Éditeur
  • Année de publication : 2019
  • Nombre de pages : 96 pages
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✓ Disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 9 ans et plus
  • Genre : Poésie
  • Mots-clés : Amitié, Amour, Poésie, École, Émotions
●●●●○
Nicholas a aimé ce livre
En quelques mots…
Alors que la pluie ne cesse de tomber, une poétique montagne russe d’émotions et de réflexions déferle sur Lui et ses camarades

« voilà

maintenant c’est dit

ça va se passer à l’intérieur

tout ce qui arrivera aujourd’hui

arrivera à l’intérieur »

9h48. Il pleut et la récréation du matin ne se fera pas à l’extérieur. Ni celle de l’après-midi, mais commençons par le commencement. Dans la classe de Lui, on fait connaissance avec ses camarades. Lui trouve Isabelle très intelligente et encore plus jolie avec ses cheveux bruns et bouclés. Mais silence radio sur ce qu’il ressent ! Lui aurait bien trop peur de faire rire de lui par les autres jusqu’à la fin des classes. Après tout, c’est bien ce qui est arrivé à Maxime l’an dernier ! Et comme s’il n’avait pas la tête et le cœur assez remplis de questionnements et de sentiments étranges depuis le matin, voilà que Lui aperçoit Annie à l’heure du diner… elle aussi est très jolie !

Cependant, son humeur change rapidement à la récréation lorsqu’il entend Tristan, l’intimidateur de la classe, crier : « Victor aime les gars ! ». L’ami de Lui ne rit pas, ni les autres élèves d’ailleurs. Pendant le reste du cours, leur enseignante parle peu de français. Elle parle plutôt de différences, de guerre, d’intimidation et aussi d’intimité. La situation lui inspire un devoir pour les élèves, à remettre dès le lendemain : écrire un texte qui parle d’un ou quelques amis de la classe. Lui décide d’écrire un poème, mais hésite qui choisir comme sujet. Isabelle ? Annie ? Les deux ? Tel un véritable chevalier des mots, Lui se met au travail…

Avec Mon cœur après la pluie, Pierre Labrie touche les lecteurs (et j’ose dire de tous les âges dès 9 ans !) directement au cœur avec son vocabulaire à la fois riche et accessible pour le lectorat visé. Chaque jeune saura sans aucun doute se reconnaitre à travers les traits de l’un ou plusieurs personnages présents dans le récit.

L’avis de Nicholas

Après ma délicieuse lecture l’an dernier de La poésie, c’est juste trop Beurk !, j’ai su en posant le dernier ouvrage complètement poétique de Pierre Labie que son récit allait me suivre longtemps, dans ma tête comme dans mon cœur. Et ce sera le cas pour vous aussi, garanti ! À travers une très belle prose poétique, Lui découvre, au fil des heures qui passent pendant une journée quelconque à l’école, la puissance des émotions, et les questionnements qui peuvent s’y rattacher…

Cette histoire prouve également la puissance indéniable qui émane de la solidarité entre camarades de classe au primaire. L’amitié, à cet âge, c’est sacré et il ne faut pas grand-chose pour dire : « t’es plus mon ami ! ». Dans une école, et parfois cela échappe aux yeux des plus grands, les enfants se font réellement du souci les uns pour les autres. Ils n’aiment pas voir l’un des leurs vivre de l’intimidation ou de l’embarras. Une classe solidaire, c’est une véritable fratrie de copains ! Et dans ce récit, Lui et ses comparses vont en vivre, des émotions fortes ! Normal, puisque leur quotidien, comme celui de chaque jeune, est fait d’émotions et de réflexions de toutes sortes.

Surtout, peu importe la forme qu’elle prend, la poésie est un genre littéraire où se fait sentir toute la beauté des mots, et les divers sens qu’ils peuvent prendre. C’est une lecture qu’il faut savourer, seul sous une couverture comme on aime parfois l’être, ou encore à partager à voix haute, question de partager en même temps l’amour des mots et le plaisir de lire. La poésie, il ne faut pas la craindre, il faut l’apprivoiser, tout doucement, et la laisser nous porter, tout simplement.

Et lorsque Pierre Labrie prend la peine de remercier Iron Maiden à la fin de son ouvrage, voilà bien la preuve que la poésie peut prendre bien des formes ! J

Bonne lecture !

Nicholas  


Billet publié le 22 avril 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Mon coeur après la pluie
Pierre Labrie
●●●●○
Nicholas a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Mon coeur après la pluie
Pierre Labrie