Le dernier camelot

Par Catherine Chiasson, libraire passionnée et livrovore
 
●●●●○
Catherine a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Catherine a aimé ce livre
En quelques mots…
Un coupe-papier qui agit comme une machine à remonter le temps, une voisine au coeur gros comme ça et le dernier d’une longue lignée d’enfants qui se lève bien avant le soleil pour distribuer l’actualité à un voisinage encore endormi: voici un léger aperçu de ce qui vous attend en ouvrant ce roman qui insuffle une grande dose de magie et d’espoir dans le quotidien.

Joe se lève tous les matins pour distribuer le journal. Sa petite soeur guette patiemment son retour, le nez collé à la fenêtre. Un matin toutefois, elle n’y attend pas comme à l’habitude son lait au chocolat. Le grand frère ne tardera pas à découvrir la raison de son absence. Malheureusement, leur vieille voisine Visine, celle que les deux jeunes considèrent comme un pilier de leur famille depuis le décès de leur mère, vient d’être hospitalisée.

Le coeur chamboulé, Joe se rend à l’hôpital où Visine lui remet un objet qu’il découvrira bien précieux: un coupe-papier qu’il doit absolument rendre à son propriétaire. Dubitatif, l’adolescent le prend et se retrouve soudain dans le Québec des années 30.

De fil en aiguille, il revisitera le passé grâce à ce coupe-papier aux étranges pouvoirs. Et si un simple objet pouvait à lui seul avoir une considérable influence sur le présent?

Le dernier Camelot allie sensibilité, humour et magie pour célébrer l’amitié intergénérationnelle et l’importance d’une fratrie unie, mais aussi pour actualiser le passé qui joue toujours un rôle déterminant dans le présent. Un savoureux amalgame d’intrigues et de rebondissements à dévorer sans crainte dès 11 ans.

L’avis de Catherine

Avec son dernier roman pour adolescent, Marie-Renée Lavoie prouve encore qu’elle possède un don pour créer des personnages auxquels le lecteur s’attache autant qu’il y croit. Il ne faut que quelques phrases pour s’émouvoir fermement de la complicité qui unit Joe, sa petite soeur qui n’abandonne jamais son toutou et Visine. On souhaiterait se téléporter dans le roman pour prendre part à leur quotidien parfois lourd, mais rempli de lumière.

L’auteur parvient également à faire voyager l’adolescent de manière à ce que le lecteur s’y repère aisément. Les distinctions entre le passé et le présent sont claires et ajoutent un pan historique intéressant à l’univers fantastique. Ou est-ce plutôt le contraire, voire les codes du fantastique qui s’immiscent dans un univers historique?

Parsemé de thématiques d’hier à aujourd’hui qui se font écho dans un naturel aucunement moralisateur, Le dernier camelot adopte plutôt un ton juste, tendre et souvent rigolo qui conquerra autant les lecteurs mordus de réalisme que les amateurs de fantastique.  


Billet publié le 13 novembre 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le dernier camelot
Marie-Renée Lavoie
●●●●○
Catherine a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le dernier camelot
Marie-Renée Lavoie