Réfugiés

Par Jean-François Tremblay, enseignant et grand lecteur
 
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
En quelques mots…
Du jour au lendemain, trois jeunes adolescents doivent tout quitter : leur maison, leur ville, leur pays. Ils luttent pour leur vie. Ce sont des réfugiés.

À noter : ce livre est vendu par Scholastic en Amérique du Nord et Milan en Europe.

En 1939, Joseph, un Allemand juif, fuit l’Allemagne nazie à bord du paquebot St-Louis. Avec près d’un millier de persécutés, il tente de gagner l’Amérique.

En 1994, Isabel vit à la Havane, à Cuba, dans un pays qui peine à nourrir sa population et où les citoyens ont des droits limités. Profitant d’une autorisation de Fidel Castro, sa famille et celle de son meilleur ami, Ivan, quittent sur un bateau de fortune en direction de la Floride.

En 2015, Mahmoud survit à Alep, ville de combat et cible de bombardements quotidiens. Quand sa maison se fait complètement détruire, sa famille décide de prendre la route vers la Turquie pour ensuite naviguer illégalement vers la côte grecque. Pourra-t-elle se rendre jusqu’en Allemagne?

Réfugiés est un roman américain présentant trois histoires en parallèle. Composé de courts chapitres d’environ cinq pages et présentant les récits en alternance, il aborde les thèmes de la vie et de la famille dans d'authentiques tragédies historiques. Il convient aux lecteurs de 11 ans et plus.

L'avis de Jean-François

En traitant de l’Allemagne de 1939, de Cuba de 1994 et de la Syrie de 2015, Alan Gratz offre un récit garant d’intensité à ses lecteurs. Les trois jeunes personnages, vivant tous une terrible tragédie personnelle et sociale, doivent faire face à des défis difficilement imaginables pour de jeunes occidentaux du 21e siècle. Pensons seulement aux périples navals des personnages : Josef sur un bateau nazi; Isabel en chaloupe dans l’océan; Mahmoud dans un pneumatique qui ne résistera pas sur la Méditerranée. Le roman devient ainsi poignant, effrayant, mais aussi captivant. Et si ces éléments de l’histoire peuvent parfois être complexes à aborder, les non initiés peuvent compter sur plusieurs explications, bien intégrées aux récits, afin de comprendre les bases des trois conflits. Par exemple, Josef apprendra bien vite les conséquences qu’auraient pu impliquer sa décision de se promener dans un train sans son brassard juif.

Les courts chapitres du roman sont tous construits autour d’une péripétie principale, racontée en quelques pages seulement, et terminant généralement par un suspens à suivre deux chapitres plus loin. Au début, cela peut être essoufflant et mêlant, puisque le lecteur connait encore peu les personnages. Mais en progressant dans sa lecture, il remarquera certains échos entre les histoires. D’abord discrets et secondaires, ceux-ci se révéleront de plus en plus forts au fil des pages. Quant à la finale, elle m’a bien surpris et touché : les trois aventures des réfugiés, malgré le temps et l’espace qui diffèrent, malgré tout ce qui semble les séparer, malgré les origines juives de Josef, celles, catholiques, d’Isabel et celles, musulmanes, de Mahmoud, finissent par se recouper habilement.

Ce qui frappe dans ce livre, c’est à quel point l’humanité n’a pas appris de ses erreurs dans le dernier siècle. L’oppression continue, le mépris continue, le racisme continue. Réfugiés est un roman jeunesse qui, par les injustices et les tragédies abordées, propose une critique sociale assez dure de notre monde et de l’hypocrisie de certains systèmes envers les plus vulnérables. Mais au final, le lecteur réalise aussi que la bonté et la soif de paix sont au cœur des préoccupations de plusieurs, et ce, même dans des systèmes oppressifs.

Pour clore son livre, l’auteur propose quelques intéressantes notes historiques qui permettent de peaufiner nos connaissances sur ces trois tragédies et termine avec une invitation à l’action pour aider les réfugiés actuels, malheureusement encore extrêmement nombreux en 2018.

En bref, Alan Gratz a écrit un livre qui saura captiver, révolter, toucher, éduquer et interpeller les lecteurs qui le liront.

Merci à Scholastic pour ce très beau roman!

Billet publié le 25 octobre 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Réfugiés
Alan Gratz
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Réfugiés
Alan Gratz