Timo l'aventurier

Par Marika B. Drapeau, libraire passionnée
 
●●●○○
Marika a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●○○
Marika a apprécié ce livre
En quelques mots…
Timo s’ennuie dans son petit village nordique. Il rêve de grandes aventures, mais ce ne sont qu’à travers les livres qu’il peut réellement s’évader. Un beau jour, à court de livres, il décide de partir à l’aventure, la vraie, au péril de sa vie. Une bande dessinée pour les aventuriers/ères à partir de 8 ans.

Timo est passionné par la lecture, mais quand ses parents lui annoncent qu’il a lu tous les livres du village, il décide de créer son livre avec ses propres aventures en s’aventurant au coeur de la forêt remplis d’animaux de toute sorte. Toutefois, la forêt ne recense pas seulement des créatures charmantes…

Cette bande dessinée d’aventure qui fait des clins d’oeil à la mythologie s’adresse aux lecteurs de huit ans et plus.

L’avis de Marika

L’auteur Jonathan Garnier, semble toujours faire équipe avec des dessinateurs qui nous plongent dans des villages magiques construits autour de la mythologie. On retrouve ainsi dans les dessins de Yohan Sacré une touche féérique par l’hommage à la nature. On est fasciné par ses dessins d’animaux un peu arrondis qui les rendent complètement attachants.

On constate par le fait même la créativité qui a été mise en oeuvre pour créer un monde de petites bêtes fascinantes. Timo recense même les espèces qu’il croise durant son périple dans son carnet de voyage qui fait office de bestiaire. J’aime particulièrement le « petitro », qui a une forme de lama pas trop commode et qui aime bien trottiner à travers les montagnes verdoyantes. Un vrai coup de coeur!

Toutefois, il semblerait que les dessins très réussis tentent de compléter un texte un peu moins peaufiné. Jonathan Garnier m’avait habituée à des histoires et des personnages plus complexes et plus définis. Dans cette bande dessinée, j’ai eu plus de difficulté à m’attacher au héros. Timo possède des perceptions binaires de la vie : l’aventure ou l’ennui. Ça aurait été bien que l’auteur fasse évolution psychologiquement le personnage plus tranquillement pour mieux comprendre sa quête.

De plus, la fin du texte de ce premier tome me laisse perplexe. Tout comme le petit héros, nous ne savons pas trop où nous nous trouvons et l’action déboule très rapidement dans les dernières pages, nous laissant sur une scène surprenante et définitivement non terminée. Je suis tout de même curieuse de voir où va porter l’histoire de Timo l’aventurier dans le tome 2 qui ne saurait tarder à paraitre!

Merci à la Boire de diffusion pour la bande dessinée!

Billet publié le 23 octobre 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Timo l'aventurier
Jonathan Garnier
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Timo l'aventurier
Jonathan Garnier