Les Vanderbeeker – On reste ici !

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
En quelques mots…
Deux parents, cinq enfants, un chien, un chat, un lapin... ça en fait du monde à déménager quand le vieux propriétaire décide qu'il ne renouvèlera pas le bail. Et les Vanderbeeker n'ont pas l'intention de se laisser faire. Il y aura un plan A, un plan B et même un C si rien ne fonctionne... préparez-vous !

Les Vanderbeeker ont toujours habité à Harlem, au rez-de-chaussée et au premier étage de l’immeuble du vieux Beidergen, celui qui habite au troisième et qu’ils ne voient jamais (mais qu’ils entendent râler !). Ils connaissent tout le monde, vivent en communauté. C’est pourquoi le choc est grand quand leur propriétaire leur annonce, à quelques jours de Noël, qu’il ne renouvèle pas leur bail et qu’ils devront partir pour janvier. Devant l’impossibilité de retrouver un appartement aussi grand (après tout ils sont cinq enfants) et aussi abordable, les parents se rendent à l’évidence : il va falloir quitter le quartier. Mais les jumelles Isa et Jessie, Olivier, le seul garçon de la famille, Jacinthe, la timide, et Laney, la petite dernière, n’ont pas dit leur dernier mot et ont bien l’intention de faire en sorte que le vieux Beidergen change d’avis. Mais comment le convaincre?

Avec ce récit de vie familiale qui parle de famille nombreuse, de vie de quartier et de déménagement, mais aussi de l’importance de trouver une place à soi, d’amitié et d’amour, Karina Yan Glaser offre une grande bouffée de bonheur à ses lecteurs. Accessible dès 10 ans.

L'avis de Sophie

Ce livre, c’est un récit familial par excellence, dans la lignée de Les Loteau plus un. On sent tout au long des aventures la profonde affection des uns pour les autres, ces liens qu’ils ont tissés et qui ressortent des pages par les détails, la façon de décrire certains moments partagés, l’ambiance joyeuse qui règne souvent malgré l’épée de Damoclès du déménagement. Les cinq enfants sont particulièrement sympathiques et chacun d’eux a droit à son moment à l’avant-scène dans cette histoire rocambolesque, ce qui permet d’aborder des réalités différentes autour de l’intrigue principale. Jessie et Isa qui changent, n’ont plus les mêmes envies (et Isa qui se fait inviter pour la première fois à un bal… du moins si Jessie le lui dit), Olivier qui cherche sa place, Jacinthe la timide, qui doit trouver le courage en elle, et Laney l’adorable gaffeuse, qui vient saupoudrer d’une bonne dose d’amour les aventures des autres. Le lien se crée très rapidement et le lecteur est aussi choqué par l’attitude du vieux propriétaire. Que cache-t-il donc pour rester terré dans son appartement, pour mettre dehors des locataires aussi sympathiques? Je ne dirai rien de plus, mais disons que l’autrice a su trouver un motif plus que valable qui apporte une couche supplémentaire d’émotions au récit. Vraiment, ce livre est un petit bijou, un roman « feel-good » qui se prend très bien. D’ailleurs, il y a des chances qu’il soit adapté au cinéma… et la suite est sortie en anglais. Vivement la traduction!  

Merci aux éditions Casterman pour le roman!

Billet publié le 5 octobre 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Les Vanderbeeker – On reste ici !
Karina Yan Glaser
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Loteau plus un (Les)
Loteau plus un (Les)
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Les Vanderbeeker – On reste ici !
Karina Yan Glaser