Kong-Kong – Un singe sur le toit

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
En quelques mots…
Et si un singe immense vivait sur le toit d'un immeuble tout aussi immense, en pleine ville? Une bande dessinée amusante qui parle d'imaginaire... à hauteur d'enfant!

Quand son père lui a dit qu’ils allaient déménager dans une tour, Abélard a tout de suite imaginé un château fort, lui qui aime tant les chevaliers. Mais c’est plutôt en pleine ville qu’il se retrouve, et habiter au 82e étage quand l’ascenseur est en panne, ce n’est pas de tout repos. Heureusement, pour se divertir il y a Héloïse, une fille de son âge qui habite juste en dessous et qui préfère les vikings aux Barbies. Mais Héloïse a aussi un ami hors de l’ordinaire…

Cette bande dessinée offre une histoire continue, mais aussi des punchs chaque deux ou trois planches. Vincent Villeminot et Yann Autret ont combiné leur talent pour créer une aventure haute en couleur qui mêle psychologie et fantastique à hauteur d’enfant.

L'avis de Sophie

Pour avoir connu Vincent Villeminot dans des intrigues autrement plus sombres (et rencontré Yann Autret dans leur délire commun Ma famille contre les zombies), j’ai d’abord été surprise par cette bande dessinée plus légère. Mais à travers le récit du nouveau quotidien d’Abélard et de son amie Héloïse, l’auteur parle aussi de la ville sans-âme, du manque de nature, du besoin d’imaginaire des enfants… et on retrouve leur humour à petites doses, comme cette grand-mère qui descend chercher du pain en ballon ou certaines répliques absolument fascinantes qui montrent le double ton du récit.

« – Je crois que Kong-Kong t’aime bien.

– Ah… Comment tu sais ça?

– À cause de Fulgence, Arthur, Rodrigue, Capucine et Vanille…

– Qui ça?

– Tous les copains que je lui ai présentés.

– Tu me les présentes?

– Pas possible.

– Ils sont partis?

– Nan.

– Vous n’êtes plus amis?

– C’est pas ça. Kong-Kong les a mangés.

– Mangés?

– Mangés. »

Ses personnages sont sympathiques, Abélard représentant bien un enfant type et Héloïse ayant un caractère fort qui rappelle celui de Fifi Brindacier. Entre les deux, le courant passe rapidement et leurs aventures sont divertissantes.

Pour illustrer le récit de Vincent Villeminot, Yann Autret utilise une technique de lignes multiples qui peut sembler un peu brouillon par moment, mais qui est très efficace. Surprenante dans un univers jeunesse où les lignes sont habituellement plus « propres », cette technique rend aussi bien les expressions que les décors, ceux-ci étant particulièrement mis en évidence ici. Les planches sont aérées, attirantes visuellement. On aime!  


Billet publié le 2 octobre 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Kong-Kong – Un singe sur le toit
Vincent Villeminot
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Kong-Kong – Un singe sur le toit
Vincent Villeminot