Les larmes des Avalombres

Par Jean-François Tremblay, enseignant et grand lecteur
 
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
En quelques mots…
Pour retrouver son père, Nandeau doit se rendre au bout du monde, mais éviter à tout prix Tourkoul, qu'il vient de trahir. Cet homme, aussi méchant que rusé, poursuit Nandeau pour assouvir sa vengeance.

Pourquoi Gondour fuit-il alors que Nandeau a tant besoin de lui? À la veille de la terrible nuit de Grand Sang, le fils surprend son père à l'aube, en train de l'abandonner sans explications. Comment comprendre cela? Et dire que son père a autrefois été si heureux, si fort!

Lors de la nuit de Grand Sang, des immondes chevaliers armés terrorisent et cherchent à tuer, pour le sang, tout être vivant. Cette année-là, malgré l'insistance et les avertissements de son ancienne nourrice, Nandeau décide de s'échapper de sa maison pour assister aux scènes d'horreur. Il espère ainsi en apprendre plus sur la fuite de son père. Mais cette décision ne sera pas sans conséquences. L'adolescent est sauvé in extremis par Tourkoul, qui semble dominer les terribles chevaliers. Et rien n'est gratuit dans ce monde…

« Fuis, Nandeau, ils veulent du sang. Le tien leur conviendra autant que le mien. »

Avec toute sa ruse, Tourkoul réussit à manipuler le garçon : s'il veut revoir son père un jour, il devra, comme les chevaliers l'ont fait avant lui, boire les larmes des géants Avalombres et le conduire au dernier de ceux-ci pour le tuer. Ce faisant, il acquerra des pouvoirs inhumains, mais deviendra aussi l'esclave de Tourkoul. Il boit les larmes, mais, incapable de se résoudre à ce destin, Nandeau s'enfuit au bout du monde, la mort aux trousses, accompagné par son seul ami, le futé et sage renard Rubah.

Les larmes des Avalombres est un roman d'aventure fantastique de l'auteur français Alexandre Chardin. Un peu costaud et riche en aventures et en détails, le roman est bien adapté pour les amateurs du genre, dès 10 ans, qui recherchent quelque chose d'un peu plus avancé, mais sans tomber dans le Tolkien.

L'avis de Jean-François

Quelle belle surprise que ces Larmes des Avalombres!

Le première partie du roman se situe avant le départ de Nandeau et Rubah vers la fin du monde. Plus lente et plus descriptive que la seconde (mais pas ennuyante!), elle permet au lecteur de découvrir les personnages ainsi que plusieurs mystères les entourant – même si, souvent, les réponses apportent encore plus de questions. Le lecteur y apprend, entre autres, l'histoire des chevaliers, des Avalombres, de Tourkoul. Le tout est original et, bien qu’assez complexe, très clair pour des lecteurs moins expérimentés! On apprécie la fluidité d'Alexandre Chardin. Plusieurs scènes présentent des humains qui vivent des situations qui les dépassent et les conséquences de leurs difficiles choix. Très intense!

Je veux également m'attarder au méchant. Le si ignoble Tourkoul! Ce que j'ai adoré de celui-ci, c'est la crédibilité de son histoire. On comprend ses motivations, on admire son sale talent de manipulateur. Un temps, son sort nous émeut presque. Mais c'est avant de constater l'ampleur de son don à recracher son venin. Une question me revenait sans cesse en lisant : vaut-il mieux serrer la main du diable ou faire une croix sur tout ce qui nous est de plus cher?

« Ton renard. Je le tuerai quand j'en aurai l'occasion. Mais pas toi, pas tout de suite, car tu m'es nécessaire. »

La deuxième partie du livre raconte quant à elle le périple de Nandeau et de son ami renard Rubah, incroyablement loyal et futé. Elle est beaucoup plus frénétique que la première, c'est à peine si le lecteur peut reprendre son souffle, comme s’il participait à la course avec le duo. C'est que Tourkoul, trahi, le pourchasse pour se venger et pouvoir tuer le dernier Avalombre. La beauté de l'amitié, le courage, le rythme et l'originalité des rebondissements y sont!

En bref, à la fois sombre et lumineux, complexe et fluide, Les larmes des Avalombres est un roman d'aventure fantastique à ne pas manquer!

Merci à Magnard Jeunesse pour le roman!  

Billet publié le 27 septembre 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Les larmes des Avalombres
Alexandre Chardin
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Les larmes des Avalombres
Alexandre Chardin