Méchant far west - Le méchant qui voulait être pire

Par Catherine Chiasson, libraire passionnée et livrovore
 
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Méchant Far West – Le méchant qui voulait être pire
  • Auteur : Marthe Pelletier
  • Illustrateur : Richard Écrapou
  • ISBN : 9782924663011
  • Éditeur : m. ed
  • Année de publication : 2016
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✗ Pas disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 8 ans et plus
  • Genres : Western, Humour
  • Mots-clés : Mise en abime, Méchanceté, Far West, Humour
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
En quelques mots…
Son nom fait crailler les corneilles. Son haleine empeste le vieux mégot. Il terrifie les nourrissons et menace la tranquillité de Blancheville. Malheureusement pour le mécréant, comme dans tout bon western, les méchants l’emportent rarement contre les gentils. Or, Crâââ n’a pas dit son dernier mot... Ouvrir Le méchant qui voulait être pire, c’est accepter d’oublier tout ce que l’on connait du roman traditionnel pour rire aux éclats!

Au coeur du Far West, Crâââ ne trouve pas son égal en matière de cruauté. Dans le village de Blancheville, tous le craignent. Crachats, gros mots, éclatements de pétards, vols de pistolets : aucun mauvais coup n’échappe au pire des scélérats.

Évidemment, trois valeureux gaillards ont déjà tenté de le piéger. Bill, Tom et Jo n’ont que mordu la poussière.

Or, lors de sa tournée quotidienne, le vétérinaire propose un plan infaillible pour coincer le truand. Ainsi, toujours à la page 37 de sa propre histoire, le méchant est vaincu. Ce n’est rien pour le décourager. Conscient de son statut de personnage, il trouve une faille dans son récit qui lui permet de revenir en arrière. Il s’emboucane alors en compagnie de son cheval et s’imagine des plans aussi machiavéliques les uns que les autres pour défaire son adversaire.

Le premier tome de Méchant Far West place les prémisses d’une série haute en rebondissements. Marthe Pelletier s’amuse avec les codes du récit pour offrir aux jeunes un roman unique et incomparable. Accompagné par les illustrations caricaturales de Richard Écrapou, l’intrigue déjà éclatante se dynamise pour être lue par un large éventail de lecteurs : les plus jeunes s’esclaffant devant un western abracadabrant, les plus grands s’amusant à décortiquer les subtilités du jeu narratif.

L’avis de Catherine

Monsieur Ed est une maison d’édition qui, depuis la parution de Méchant Far West, ne cesse de nous en mettre plein la vue. Autant dans la forme que dans le contenu, elle repense la littérature jeunesse pour sortir des sentiers battus.

Impossible de traduire en mots mon débordement d’enthousiasme lorsque j’ai reçu ce savoureux ovni littéraire. Déjanté à souhait, il propose un univers où s’amalgament à la perfection intelligence et grossièreté. Si l’absurdité et l’action du Méchant qui voulait être pire m’ont conquis instantanément, c’est l’originalité par laquelle l’auteure et l’illustrateur ont renouvelé le traditionnel western qui en font un succès incontournable.

En attendant la suite des aventures impayables de Crâââ, qui n’est pas encore annoncée, n’hésitez pas à retourner dans ce Far West terriblement cinglant!  


Billet publié le 21 août 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Méchant far west - Le méchant qui voulait être pire
Marthe Pelletier
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Méchant far west - Le méchant qui voulait être pire
Marthe Pelletier