On ne mange pas son meilleur ami

Par Catherine Chiasson, libraire passionnée et livrovore
 
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : On ne mange pas son meilleur ami
  • Auteur : Simone Lia
  • ISBN : 9782081396777
  • Éditeur : Flammarion
  • Année de publication : 2017
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✓ Disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 8 ans et plus
  • Genre : Humour
  • Mots-clés : Amitié, Animaux, Entraide, Quiproquos, Voyage
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
En quelques mots…
Comment éviter de se faire avaler par un oiseau affamé lorsqu’on est un ver de terre et qu’on se retrouve pile dans son assiette? Marcus l’a compris : il devient le fidèle complice de son bourreau. Envolez-vous avec ces deux personnages complètement loufoques pour un voyage que vous n’êtes pas prêts d’oublier!

Louis est un oiseau dont l’espèce ne sera jamais définie au cours du récit. Poulet ou pigeon? Cela n’a aucune importance pour celui qui prétend être un flamant rose. Lorsque Marcus le ver de terre atterrit dans son assiette, Louis est bien décidé à le manger. L’ingénieux ver a heureusement une illumination qui lui sauve la vie : on ne mange pas son meilleur ami… c’est bien connu!

Lorsque Louis lui confie son désir de retrouver sa famille de flamants roses au Kenya, Marcus n’hésite pas. Le lombric qui se vante de posséder un sens de l’orientation hors du commun devient le copilote d’un voyage qui accumulera les quiproquos.

La simplicité des illustrations permettra d’ajouter tout l’humour issu de la confusion du curieux tandem pour le plus grand plaisir des lecteurs.

S’ils ne se rendront jamais à destination, leurs aventures rocambolesques et les rencontres inattendues qui les attendent offrent un savoureux moment de lecture, dès 8 ans.

L’avis de Catherine

Impossible de ne pas être d’emblée conquis par le titre du premier roman illustré de Simone Lia traduit en français. Il a tant piqué ma curiosité que je me suis dépêchée de le lire. Le duo déjanté que forment Marcus et Louis m’a charmée dès les premières pages et n’a cessé de me faire rire aux larmes tout au long de leur périple.

Raconté par le ver de terre, le récit se teinte de candeur et d’humour. Allégé par des dialogues éclatants, il peut facilement se lire à voix haute pour le plaisir des enfants et, avouons-le, de celui des adultes également, ou encore être lu de façon autonome.

Et si absurde soit-il, ce roman offre aux lecteurs une magnifique d’histoire d’amitié entre deux personnages qu’oppose logiquement la chaîne alimentaire. Il prouve que l’entraide se moque bien de la différence!  


Billet publié le 16 août 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

On ne mange pas son meilleur ami
Simone Lia
●●●●●
Catherine a adoré ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nathalie Cyr (16.08.18 à 13 h 00)

Félicitations, c’est un excellent travail! Je vais l’utiliser avec mes élèves de 4ème.
Merci

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
On ne mange pas son meilleur ami
Simone Lia