Sur une ile inventée

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
Aucune note pour ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
Aucune note pour ce livre

Billet rédigé par Geneviève Bossé, enseignante

Alice, la meilleure de Léa, a déménagé à Chicoutimi, loin de Montréal, et malgré l’éloignement, les deux adolescentes communiquent régulièrement par Skype. Elles ont même réussi à convaincre leurs enseignants d’histoire à préparer et à présenter leur exposé oral ensemble puisque la technologie le permet. Leur travail concerne Expo 67, un évènement culturel qui a donné à la métropole montréalaise une visibilité mondiale. Outre les musées, les bibliothèques et les archives, Léa trouve des informations dans les boites de souvenirs de sa grand-mère Diane, décédée récemment. En fouillant, elle met la main sur le journal intime de cette dernière et elle est stupéfaite d’apprendre que Diane avait une sœur jumelle! Pourquoi lui a-t-on caché ça? Trop heureuse d’avoir fait cette trouvaille, elle cache à sa mère et à Alice l’existence du journal et les secrets qu’il renferme au sujet d’Elisa, la mystérieuse jumelle. L’adolescente trouve aussi beaucoup de renseignements au sujet de Diane, de sa vie de famille, de son travail à Expo 67 et son amoureux, Michel. D’ailleurs, serait-il son grand-père maternel qu’elle n’a jamais connu? Léa devra continuer ses recherches…

L’histoire de Léa est entrecoupée des pages du carnet intime de sa grand-mère, ce qui crée une narration vivante et divertissante et permet de se promener au travers de deux époques. Le vocabulaire simple, mais bien choisi, et les nombreux dialogues font de ce roman le livre parfait pour les lecteurs débutants.

Mon avis

On n'en sait jamais assez à propos de l’histoire de son pays ou de sa ville. Sur une ile inventée est un très bon prétexte pour se plonger dans le passé. L’aventure d’Expo 67 met en lumière l’ouverture sur le monde et la vie des Montréalais qui ont eu la chance de vivre cet évènement de près. Si on est plus dans le quotidien avec le récit de Léa, le récit de Diane tient vraiment le lecteur en haleine, car elle confie tout à son journal intime. Ses joies, ses craintes, ses déceptions et ses rêves sont décrits avec beaucoup de réalisme même si parfois on doute un peu du style plutôt littéraire des confidences. Le carnet constitue donc un excellent moyen pour comprendre les habitudes, les croyances, les relations familiales et amoureuses de cette époque. Beaucoup de repères culturels se retrouvent également dans le journal de Diane ce qui donne la chance à Léa de chercher des informations qui bénéficient aux jeunes lecteurs. Ces derniers seront comblés par les informations historiques qui répondront à leur curiosité pour cette exposition universelle!

Merci aux éditions Hurtubise pour le roman!

Billet publié le 12 juin 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Sur une ile inventée
Maryse Rouy
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Sur une ile inventée
Maryse Rouy