La nouvelle vie d'Antoine Collins

Par Jean-François Tremblay, enseignant et grand lecteur
 
●●○○○
Jean-François n’a pas vraiment aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Nouvelle vie d'Antoine Collins (La)
  • Auteur : Alain M. Bergeron
  • ISBN : 9782897810399
  • Éditeur : Hurtubise
  • Année de publication : 2017
  • Nombre de pages : 211 pages
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✗ Pas disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 9 ans et plus
  • Genres : Réaliste, Humoristique
  • Mots-clés : Célébrité, Réseaux sociaux
●●○○○
Jean-François n’a pas vraiment aimé ce livre
En quelques mots…
Un rêve qui crée un autre rêve… En ayant la chance de jouer avec le grand Mylord, Antoine Collins devient un phénomène musical. Aussi populaire en ligne qu’en vrai, la nouvelle vedette tente de prendre sa place!

Antoine Collins est passé du parfait inconnu à une vedette admirée partout au Québec. Alors qu'il allait simplement assister au spectacle de son chanteur préféré, Mylord, il se retrouve en prestation avec lui lors de la séance de signature. Rapidement, une vidéo captée sur le coup est publiée sur la page Facebook de l'artiste et devient virale. Le directeur de l’école de Collins la diffuse même à tous ses élèves! L’adolescent doit alors apprendre à vivre avec son nouveau statut de célébrité et gérer sa horde d'admirateurs. Cela fait beaucoup de changements pour un garçon de 6e année… et il devra de plus se méfier de ses collègues de classe Alexanne Miller et Harrison Fjord, à qui cette situation déplait fortement.

La nouvelle vie d'Antoine Collins est un roman réaliste québécois abordant les thèmes des médias sociaux et du vedettariat dans le monde de la musique populaire. Aisé à lire, bondé de petits dessins au crayon noir et comportant une multitude de mots à la typographie éclatée, le roman convient à tous les lecteurs de fin de primaire ou début secondaire.

L'avis de Jean-François

C'est un récit réaliste rythmé et bien ancré dans la vie quotidienne d'un garçon de 12 ans que j'ai découvert en lisant La nouvelle vie d'Antoine Collins. Ses parents séparés, sa grande sœur aimante feignant l'ignorance, son ami à la grande loyauté, quelques collègues de classe qu'il ne peut supporter… la table est mise pour un univers en lequel on peut tout à fait croire. J'ai apprécié d'ailleurs comment, en quelques pages seulement, Alain M. Bergeron réussit à donner vie à ses personnages et à les caractériser (même si certains tombent parfois dans le cliché ou la bêtise et que cela peut faire tiquer). Toutefois, quand le succès s'installe, le récit prend davantage les allures d'une drôle de folie, comme quand Collins refuse de mordre le doigt de sa collègue de classe en plein délire d'admiration.

Là où j'accroche, c'est dans la façon de présenter la célébrité, et ce, malgré une grande dose de bons sentiments – Collins n'hésite par exemple pas à mettre en danger son intégrité en courant à travers une meute de fans #1 pour aller faire un câlin à une petite fille en chaise roulante. Dans un texte si peu en nuance, l'auteur présente la course effrénée d'un gentil préadolescent et de son entourage vers la popularité pour la popularité. Obnubilés par le nombre de visionnements de la vidéo, de « j'aime » ou de demandes d'amis, Collins, sa famille et son école prennent un plaisir fou à se trouver des plans pour planer sur ce succès médiatique instantané si enivrant. Un garde du corps et une doublure? Pourquoi pas! Changer de numéro de téléphone? Tout est possible! Papa et maman qui répondent aux admiratrices inconnues des heures durant? Cela leur fera plaisir! C'est ainsi en toute superficialité qu'Antoine Collins évolue dans son rêve devenu réalité.

Si l’univers présenté par Alain M. Bergeron est très attirant (mon élève l'ayant lu a d'ailleurs adoré), on peut questionner son choix de ne présenter ici qu’un seul côté de la médaille, avec plusieurs clichés sur la gloire et l’affection du public où les seuls problèmes sont la gestion de la fuite et l'appel manqué de grand-maman. J’ai eu l’impression qu’on nourrissait l’envie de célébrité du lecteur sans amener plus loin la réflexion sur les illusions et conséquences de cette chasse frénétique à la célébrité.

La fin laisse présager un deuxième tome plus nuancé. Peut-être ce premier volet tout en rose n'était qu'un moyen pour frapper plus fort et avec surprise pour la suite? On peut donc espérer que celle-ci saura, tout en conservant un rythme agréable et sans être toutefois moralisatrice, offrir une réflexion intéressante sur le vedettariat instantané.

À noter : Des témoignages de personnages secondaires parsèment l'histoire et, pour repousser l'expérience, une vidéo fictive d'Antoine Collins interprétant Lovely Lou a été mise en ligne sur Youtube.


Billet publié le 1er avril 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La nouvelle vie d'Antoine Collins
Alain M. Bergeron
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La nouvelle vie d'Antoine Collins
Alain M. Bergeron