C'était un 8 août

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
En quelques mots…
Grâce à une éclipse solaire et un coup sur la tête, David se réveille en 1971, avec la possibilité de passer une semaine avec une version plus jeune de son père.

David Bernard a treize ans quand il se retrouve en train de jouer une partie de baseball au moment même où une éclipse solaire se produit. Triste que son père, mort depuis quelques années, n’assiste pas à cette importante partie, David est déconcentré et n’arrive pas à éviter une balle qui lui percute la tempe. Quand il se réveille, David n’est plus en 1999, mais en 1971, là où sa grand-mère et son grand-père, rajeunis, l’accueillent comme un cousin qui viendrait passer une semaine dans leur maison. C’est ainsi que l’adolescent peut passer une semaine avec son père… aussi adolescent!

Alain M. Bergeron arrive à entremêler baseball, famille, deuil et voyage dans le temps dans une intrigue touchante où les pointes d’humour sont nombreuses. Court et écrit dans un vocabulaire accessible, le roman peut intéresser ceux qui sont plus réfractaires à la lecture, dès 9 ans.

L'avis de Sophie

Même si le Québec n’a désormais plus d’équipe de baseball (le récit se passe en 1999), le sport reste populaire et pourrait bien rejoindre de nombreux lecteurs. Ceux-ci découvriront la vie en 1971, mais aussi celle en 1999 puisqu’elle est aussi de plus en plus éloignée de la réalité actuelle.

L’histoire est bien construite et l’écriture fluide, bien maitrisée. Alain M. Bergeron arrive à faire vivre beaucoup d’aventures et d’émotions à son personnage en peu de pages, faisant en sorte que le roman est accessible aux lecteurs plus réticents, mais sans jamais qu’on sente que c’est trop court, trop précipité. La relation père-fils au centre du récit est particulièrement intéressante. C’est une relation de peu de mots, mais dans la complicité, dans le partage de passions. C’est touchant et tout à fait crédible. Je parie que de nombreux lecteurs rêveront d’avoir cette chance de connaître leurs parents autrement après cette lecture! 


Billet publié le 17 mars 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

C'était un 8 août
Alain M. Bergeron
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
C'était un 8 août
Alain M. Bergeron