La vie étonnante d'Ellis Spencer

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Vie étonnnante d'Ellis Spencer (La)
  • Auteur : Justine Augier
  • ISBN : 978-2-330-03088-9
  • Éditeur : Actes Sud
  • Année de publication : 2014
  • Nombre de pages : 144 pages
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✓ Disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 10 ans et plus
  • Genre : Science-fiction
  • Mots-clés : Désobéissance, Famille, Droit, Révolte,
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
En quelques mots…
En Naol, les bons élèves sont ceux qui font le plus de bruit et sont les plus populaires. Ellis est donc une enfant problématique et devra être envoyée dans une école spéciale pour qu'elle cesse d'être si sage. Un récit surprenant et rigolo qui nous fait réfléchir autant qu'il amuse.

En Naol, on ne rêve pas. On ne doute pas. On fonce plutôt droit devant, le plus vite et le plus bruyamment possible. Dans ce pays où les enfants turbulents sont les plus populaires et le modèle à atteindre, Ellis la rêveuse détonne drôlement et inquiète ses parents. Son entrée à l’Académie du succès changera toutefois les choses, et pas dans le sens souhaité par ses tuteurs, puisque la jeune fille se rend compte qu’elle n’est pas seule à être différente. En effet, Peter semble être encore plus calme qu’elle. Rejoignant un réseau de résistance afin de pouvoir être enfin elle-même, Ellis découvre peu à peu les rouages de la Naol et choisit de lutter pour faire changer les choses.

Roman de science-fiction très court mettant en scène un univers surprenant, La vie étonnante d’Ellis Spencer propose une critique de la société de divertissement à travers une intrigue riche en rebondissements. Bref, le roman est intéressant pour aborder le genre de la dystopie, mais les longues phrases de l’auteure peuvent parfois rendre la lecture plus ardue. Pour 10 ans et plus.

L'avis de Sophie

Alors que les dystopies nous proposent habituellement des sociétés rigides où le contrôle est exercé par un petit groupe et prône l’obéissance, Justine Augier surprend avec ce roman parce qu’elle met en scène un univers complètement différent. En Naol, le contrôle est assuré par les habitants eux-mêmes, tellement convaincus par le système qu’ils éduquent leurs enfants dans les règles, les encourageant à être bruyants, perturbateurs et populaires.

Déstabilisant, ce contexte offre une belle critique de la société. En présentant une société où le divertissement est extrême, la popularité est une preuve de réalisation et où chaque minute doit être rentabilisée, Justine Augier amène son lecteur à cette dernière à son propre univers.  Le récit est toutefois très court et prend quelques raccourcis, notamment à la fin. La cellule famille d’Ellis était pourtant très riche, il y aurait eu matière à aller plus loin.


Billet publié le 27 mars 2018.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La vie étonnante d'Ellis Spencer
Justine Augier