La gentillesse des monstres

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
Aucune note pour ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Gentillesse des monstres (La)
  • Auteur : Camille Bouchard
  • ISBN : 9782897141257
  • Éditeur : La Bagnole
  • Année de publication : 2014
  • Nombre de pages : 115 pages
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✗ Pas disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 10 ans et plus
  • Genre : Réaliste
  • Mots-clés : Déficience intellectuelle, Méchanceté, Complot,
Aucune note pour ce livre
En quelques mots…
Un livre sur la différence et la méchanceté, sur l'importance de s'ouvrir à l'autre pour éviter les cocktails... explosifs!

Même si celui-ci a deux ans de plus que lui, Simon a toujours protégé son frère. Il faut dire que Melville souffre d’une légère déficience intellectuelle et qu’il est terriblement naïf. D’ailleurs, lorsqu’il est invité par la plus jolie fille de l’école secondaire à une fête, Melville trouve ça tout à fait normal. De son côté, Simon se doute bien qu’il y a quelque chose de louche dans cette invitation, d’autant plus que tous les élèves « différents » de l’école semblent avoir été conviés à cette étrange soirée. Devant l’absence de réaction de leur mère, le petit frère interdit au grand de se rendre à cette fête, mais quand Melville décide de lui désobéir pour rejoindre Emma-Zoé, les dés sont jetés…

Roman réaliste à l’ambiance explosive, La gentillesse des monstres parle de différences, de méchanceté et de complot, mais aussi de gentillesse. Court et écrit dans un vocabulaire accessible, ce livre peut rejoindre tous les lecteurs dès 10 ans.

L'avis de Sophie

Le prolifique auteur nous entraîne ici à la rencontre d’un personnage déficient qui subit de l’intimidation de ses pairs avec une fin plus heureuse, moins tragique que ce qu'on pourrait croire. Oui, le cocktail est explosif, comme le rend bien la jolie couverture d’ailleurs, mais un événement inattendu changera le cours des choses et l’ensemble m’a laissé une impression mitigée, comme si l’histoire n’avait pas été jusque là où elle aurait pu.

Je n’ai rien contre les finales plus positives, mais j’ai trouvé que celle-ci était difficile à imaginer, comme si le tout était trop facile. Si je veux bien donner une chance aux « monstres » du livre, il m’est étonnant qu’ils puissent changer si rapidement. Par ailleurs, l’arrivée des parents fait aussi perdre un peu d’authenticité au récit. Plus caricaturaux, ils cadrent moins bien dans le récit et rendent ce dernier un peu moins réaliste.

Néanmoins, je dois admettre que j’ai apprécié le reste de l’histoire. Camille Bouchard a une écriture fluide et il possède un talent certain pour faire monter la tension au fil des pages. Si certains indices sont plus gros que d'autres et que le lecteur se doute rapidement de ce qui se produira, la scène de la fête n'en perd pas sa force et fait réfléchir


Billet publié le 5 mars 2018.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La gentillesse des monstres
Camille Bouchard
sur leslibraires.ca.

Si vous avez aimé, vous pourriez être tenté par...

Wonder
Wonder
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La gentillesse des monstres
Camille Bouchard